Tout à fait positif : le nouveau groupe de vitesses "GRX Di2 RX825" de Shimano
En coulisse

Tout à fait positif : le nouveau groupe de vitesses "GRX Di2 RX825" de Shimano

Patrick Bardelli
3/6/2024
Traduction: traduction automatique

C'est la première fois que je conduis un groupe de vitesses électronique. Et je suis enthousiaste. J'ai été séduit par le nouveau GRX Di2 de Shimano pour le gravel bike.

Le nom est un peu encombrant : "GRX Di2 RX825". C'est le nom du nouveau groupe de vitesses électronique de Shimano pour le gravel bike. Le passage du petit plateau au grand plateau et inversement est simplement accompagné d'un léger "bzzzt", tandis que la chaîne glisse sur la cassette 12 vitesses avec un léger bruit de clic. Cela n'a rien d'encombrant. Au contraire

Changer de vitesse n'a jamais été aussi fluide pour moi. Que l'on me pardonne cette autre expression anglaise. Mais elle résume parfaitement la douceur du processus. Le nouveau groupe de vitesses se conduit en douceur. Il est disponible dans le commerce depuis le 23 mai.

  • Nouveau dans l’assortiment

    Pour le vélo : le dérailleur "GRX Di2 RD-RX825" de Shimano est désormais disponible

GRX mécanique et électronique

L'automne dernier, j'ai déjà eu la nouvelle GRX mécanique à l'essai pendant quelques jours et j'aurais bien aimé faire plus que les 70 kilomètres avec avant de devoir rendre le vélo. Quoi qu'il en soit

  • Test de produit

    Nouveau groupe GRX de Shimano pour gravel bikes : bilan convaincant

    par Patrick Bardelli

Cette fois-ci, j'ai pu profiter un peu plus longtemps des caractéristiques (que je qualifie d'avantages) du nouveau circuit. J'ai ainsi parcouru près de 110 kilomètres et environ 1700 mètres de dénivelé. Tout de même. Le nouveau groupe GRX 2x12 utilise la technologie Di2 de Shimano, qui a fait ses preuves, avec un nouveau design de levier de vitesses, un dérailleur avant conçu pour des pneus plus épais et un dérailleur arrière adapté. C'est en 2001 que l'entreprise japonaise a présenté pour la première fois des composants qui simplifient la conduite avec une transmission automatique.

Vous trouverez des informations détaillées à ce sujet ici et ici.

Le vélo de test de Shimano avec la nouvelle
Le vélo de test de Shimano avec la nouvelle

Cockpit sans fil avec Shimano Di2

Levier de vitesse et dérailleur sont connectés via Bluetooth. Par conséquent, les câbles de changement de vitesse sont supprimés - le nouveau GRX Di2 permet un cockpit sans fil. Les câbles de frein passent à l'intérieur du guidon et de la potence. Bien sûr, cela a l'air - comment dire - smooth, mais cela rend le vélociste plutôt nerveux. Du moins le mien. Il m'a déjà calculé le nombre d'heures de travail supplémentaires que cela pouvait engendrer pour des réparations pourtant mineures. Une ou deux heures de plus sur la facture, c'est vite vu.

Shimano affirme avoir revu le design de son levier de vitesses. Grâce à une forme plus arrondie, la transition entre le guidon et la poignée est plus douce et crée ainsi une plus grande surface de préhension pour éviter les points de pression. Les leviers sont équipés de deux piles boutons remplaçables (2 x CR1632), avec une durée de vie prévue de 3,5 à 4 ans.

Le cockpit bien rangé, sans enchevêtrement de câbles.
Le cockpit bien rangé, sans enchevêtrement de câbles.
Source : Patrick Bardelli

Le dérailleur arrière dispose à son tour d'un stabilisateur intégré pour une sécurité maximale de la chaîne. Celui-ci peut être actionné par un interrupteur on/off, ce qui permet de démonter facilement la roue arrière en cas de crevaison, sans tirer sur la chaîne. Je n'ai toutefois pas testé cette fonction. Lorsqu'elle est activée, la chaîne de transmission est soumise à une tension supplémentaire, ce qui permet une conduite plus souple et des changements de vitesse précis. De plus, cela empêche la chaîne de battre.

En plus de la prise de charge (pour la charge, vous avez besoin de la prise de charge EC300 de Shimano), il y a également un bouton multifonction sur le dérailleur. Celui-ci permet entre autres d'effectuer le couplage Bluetooth et de vérifier l'état de la charge. C'est un peu compliqué et un peu compliqué, car le bouton minuscule est plutôt bien caché. Selon le fabricant, la batterie tient environ 1000 kilomètres avec une charge complète. Cela dépend bien sûr du nombre de changements de vitesse et devrait plutôt varier vers le bas.

Le bouton multifonctions permet notamment de vérifier l'état de charge de la batterie.
Le bouton multifonctions permet notamment de vérifier l'état de charge de la batterie.
Source : Shimano

Une plus grande marge de manœuvre grâce à une ligne de chaîne large

Comme c'est souvent le cas avec les groupes GRX précédents, le système RX825 est livré avec une ligne de chaîne plus large de 2,5 millimètres par rapport aux dérailleurs traditionnels utilisés sur route. Cela permet une plus grande liberté de mouvement des pneus, ce qui est un avantage pour les pneus de gravel plus larges ou les sorties avec beaucoup de boue. Le vélo d'essai était équipé de pneus "G-One R" de Schwalbe avec une largeur de pneu de 45 millimètres.

L'application E-Tube Project Cyclist

L'application E-Tube Project Cyclist permet de personnaliser le dérailleur Di2 pour vélo de route. Elle permet par exemple de contrôler l'affectation des boutons de commande ou divers modes de changement de vitesse automatiques. L'intégration de la nouvelle transmission dans l'application n'était toutefois pas encore complètement terminée au moment où j'ai effectué mes tests. Il n'était notamment pas possible de lire l'état de la batterie. Je ne peux donc pas en dire beaucoup plus. Sauf que l'application ne me semble pas très intuitive à première vue.

L'une des fonctions que j'ai pu tester s'appelle "Semi Synchronized Shift". Il s'agit de sélectionner automatiquement le pignon approprié pour le dérailleur afin de permettre un changement de vitesse optimal lorsque le dérailleur avant est engagé. Selon Shimano, cela devrait permettre un meilleur contrôle de l'adaptation de la combinaison de vitesses au style de conduite personnel. Lors du passage du petit plateau au grand plateau et inversement, cette fonction adapte automatiquement la vitesse. Le système passe alors, par exemple, deux vitesses en haut ou en bas sans changement de vitesse supplémentaire. Cela a fonctionné sans problème lors de mes trajets.

Ce type d'aide technique ne fait toutefois pas l'unanimité, car il faut apprendre à changer de vitesse correctement. Ceux qui aiment ces fonctions les utilisent. Les autres ne le font pas. Chacun et chacune fait comme bon lui semble.

La fonction
La fonction
En même temps, la fonction à l'arrière adapte la vitesse.
En même temps, la fonction à l'arrière adapte la vitesse.
Source : Patrick Bardelli

Premières impressions

Comme je l'ai mentionné, je n'avais encore jamais eu d'expérience avec un circuit électronique. Mais il y a toujours une première fois et celle-ci s'est résumée en un mot : bien. A l'exception de l'application et du bouton multifonctions un peu compliqué, tout m'a convaincu.

Le dérailleur arrière (310 g), le dérailleur avant (142 g), la batterie (53 g) et les leviers de frein et de vitesse (207 g chacun) pèsent ensemble un peu plus de 900 grammes. Ces composants pèsent donc à peu près le même poids que le "GRX RX820" mécanique actuel. Le changement de vitesse électronique a cependant un prix, bien plus élevé que le changement de vitesse mécanique. Rien que le dérailleur arrière coûte actuellement près de 200 francs de plus que son équivalent mécanique chez Galaxus.

Mais les avantages de la transmission électronique l'emportent à mon sens sur la différence de prix : par exemple, des changements de vitesse rapides et précis, des réglages personnalisables et un entretien réduit, puisque les câbles de transmission sont supprimés. Les trajets avec le nouveau "GRX Di2 RX825" de Shimano ont été une expérience positive à tous les niveaux.

Dérailleurs, dérailleurs, plateaux

Levier de frein/dérailleur, cassette

Photo d’en-tête : Patrick Bardelli

Cet article plaît à 38 personne(s)


User Avatar
User Avatar

Ancien journaliste radio devenu fan de story telling. Coureur confirmé, adepte du gravel bike et débutant en haltères de toutes tailles. Quelle sera ma prochaine étape ?


Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Commentaire(s)

Avatar